Ep30 – Une expérience un poil plus complexe…

Expérience sur des étudiants

Si nous avons pu exploiter un protocole adapté à l’enseignement en primaire, aujourd’hui, nous allons explorer l’autre bout de la chaine : Etudier un protocole en science de l’éducation.

Cet article fait partie d’une série

Je me suis lancé le défi de publier 31 articles en mars 2021 pour faire un tour d’horizon de la science. Celui-ci est le trentième publié (le premier est le sommaire du défi visible ici)

Commencer par le début !

Je vais reprendre la même trame pour que vous puissiez comparer. Je ne vais pas entrer dans le fond du sujet de l’étude mais bien m’attarder sur certains points critiques d’une étude complexe.

Le sujet retenu :

Il s’agit de l’étude :

Expérimentation d’un dispositif pédagogique pour un apprentissage de savoir-faire selon une pédagogie de groupe par projets

Dominique Leclet, Bénédicte Talon

Publiée en 2007 dans HAL Archives Ouvertes.

Le postulat de départ stipule :

« Les Technologies de l’ Information et de la Communication ont une contribution innovante à apporter aux dispositifs pédagogiques et à l’apprentissage humain. La prise en compte des pratiques de terrain des enseignants dans leur démarche de conception de ces dispositifs devient alors primordiale »

Les auteures veulent proposer un outil d’aide à la conception de dispositifs pédagogiques aux enseignants : la méthode MAUI (Méthode de conception de dispositifs pédAgogique Utilisant l’ethnographIe).

Ok, voyons comment elles ont procédé…

Etape 1 : La situation d’appel

Elles nous donnent un contexte, déjà étudié par d’autres recherches, montrant la difficulté pour les enseignants d’intégrer les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication = Outils informatiques et réseaux) dans leurs pratiques.

Etape 2 : Le questionnement

La question n’apparait pas clairement dans le document. Nous n’avons que les hypothèses de travail. La ou les questions de départ ont été posées dans le processus, l’article publié en est une synthèse et il est plus important de poser les hypothèses qui conditionnent la recherche que la question dont elles sont issues.

Etape 3 : L’hypothèse

Les auteures formulent des objectifs à réaliser. C’est une variante de la recherche qui s’appelle recherche-action : On pose des objectifs à réaliser comprenant une recherche de laboratoire combinée à la conception d’un outils prototype et ses essais en labo.

Ici, elles vont aussi tester leur outil en milieu écologique, c’est à dire en conditions réelles, hors du labo.

Ainsi, notre objectif de recherche est double :

• Formaliser et outiller la méthode de conception MAUI, qui repose actuellement sur une démarche empirique issue de pratiques de terrain [LECLET, TALON & QUENU 06].

• Expérimenter MAUI en milieu écologique auprès de divers publics d’enseignants. Notre désir est d’analyser les démarches de conception de dispositifs pédagogiques adoptées par ces derniers. Ce retour sur usage nous permettra d’enrichir MAUI.

Faire 2 expériences pour 2 objectifs

Donc nous voyons déjà une difficulté se profiler : il faut avant tout réaliser l’objectif 1 sinon, la suite ne pourra pas avoir lieu.

L’expérience est donc double dans le temps

Conséquence vérifiable

Nous devons avoir une conséquence vérifiable à tester.

Ici, ce sera l’effectivité de leur méthode MAUI en situation réelle : apporte-t-elle vraiment une amélioration par rapport à l’existant actuel. Ce sera donc une comparaison d’utilisation des TIC avec ou sans méthode MAUI.

Etape 4 : L’expérience

Expérience-action, plutôt.

Formaliser l’outil MAUI

Le premier point est de rassembler les travaux antérieurs évoquant des points à intégrer à MAUI, puis d’organiser et qualifier ces données pour créer l’outil MAUI.

Les chercheuses ont défini 5 étapes dans la conception de l’outil et testent en parallèle l’outil en situation réelle pour ajuster et améliorer le prototype de méthode.

Pendant 2 ans, l’outil sera conçu, maturé, amendé en allers-retours entre le labo de recherche et le milieu réel (des étudiants d’université).

A ce moment, aucune étude de validation de la seconde hypothèse ne sera effectuée. Il s’agit vraiment de concevoir l’outil qui sera utilisé ensuite dans l’étude.

Expérimenter MAUI en milieu écologique

Ça y est ! L’outil MAUI est prêt ! Alors les auteures vont le tester pendant une année universitaire auprès d’un panel d’étudiants.

Les chercheuses ont un retour régulier des utilisations de leur méthode de la part des étudiants et de leurs enseignants.

L’étude se conclue avec la collecte des données d’utilisation et un questionnaire aux usagers.

Etape 5 : les observations

L’outil MAUI et les outils permettant de l’évaluer donnent des faits d’évolution des pratiques dans le groupe testé versus les non testés.

Il faut décortiquer les résultats sans interpréter pour ne pas fausser la conclusion. Arrondir un résultat, évincer des données, etc. à ce stade menace le sérieux des résultats. En plus, il faut faire appel à des statistiques fines pour déterminer s’il y a un effet mesurable.

Etape 6 : Conclusion

Les conclusions s’expriment sur les résultats obtenus en validant ou non la conséquence vérifiable :

les résultats tendent à confirmer H1 – « Les Weblogs constituent des outils simples d’ utilisation et s’ intègrent facilement dans un dispositif pédagogique instrumenté par les TIC ».

Et voilà ! Leur hypothèse H1 semble confirmée. Vous voyez la tournure subjective ? En fait, en sciences on ne prouve rien de façon absolue mais il faut bien avouer que calculer la trajectoire d’une bille dans un dispositif est beaucoup plus fiable que de préjuger de résultats en sciences « molles ».

Etape 7 : Confrontation des résultats

Ou ouverture sur l’avenir.

Comment ce travail a fait progresser les connaissances en éducation – enseignement ?

Qu’est-ce que ce travail ne dit pas ? Ouverture vers d’autres pistes de recherche.

Quelques éléments complémentaires

Ce travail aura pris 3 ans, mobilisé 4 laboratoires de sciences universitaires.

Il aura permis l’élaboration d’un outils de méthodologie de projet.

Il a été testé sur 63+19= 82 étudiants.

Des recherches complexes

La complexité de ces recherches sont la matière de travail elle même : des humains. Chacun est différent de l’autre. Pourtant, il faut caractériser les tendances pour proposer des outils utilisables en collectif.

Le sujet d’étude est lui-même complexe : les processus sociaux d’apprentissages individuels au sein de groupes.

Il est très difficile de répondre au critère « toute chose égales par ailleurs » lorsqu’on parle d’humains. Alors l’astuce est d’augmenter l’échantillon de test pour tenter de constituer une « population représentative ».

C’est le cas des sciences humaines, de la médecine, des sondages sérieux. On prend de grands échantillons constitués le plus aléatoirement possible.

Une place pour statisticien

Du coup, il faut s’appuyer sur des statistiques. Or on peut tout faire dire à une série de chiffres pour peu qu’on néglige les méthodologies statistiques.

C’est un métier en soi.

Alors savoir que 19 haricots sur 20 qui ont germé fait 95%, c’est facile. Détecter un effet d’une méthode dans des apprentissages universitaires c’est tout autre !

Vous voyez, dans cette recherche, il n’y a pas de machines hyper complexes à plusieurs milliards d’euros (Hubble, le Grand Collisionneur du CERN , Le VLT (Very Large Telescope), etc.) et pourtant, cette recherche en sciences de l’éducation est compliquée à mener.

Un rappel du cadre de la recherche

Tout le long du texte, les auteures citent d’autres travaux sur lesquelles elles se basent pour avancer leurs propres travaux.

Un article scientifique finit toujours par une bibliographie.

Vous pouvez constater que c’est le cas de mes articles, pourtant de vulgarisation. C’est pour donner l’habitude à mes lecteurs de voir d’où sortent mes idées. C’est pour vous inciter à ne pas me croire sur parole mais d’aller voir aussi ce que disent d’autres personnes. Ça vous permet d’aller plus loin si le sujet vous intéresse.

Mes sources sont souvent des cours universitaires, des vulgarisateurs reconnus, des organismes de recherche, des experts ou des articles, thèses publiées.

La science est un continuum de travaux, la recherche pose les pierres suivantes sur l’édifice.

Une théorie, une « science » qui ne s’appuie sur aucune autre discipline, sur aucun travaux déjà validés est plus que douteuse ! On en parlera dans un autre article.

Sources

Mon défi : Tour d’horizon de la science en 30 jours

Les règles que je me suis fixées :

  • Je publie un article par jour pendant le mois de mars 2021
  • Je traite de la méta question de LA science
  • Je fournis mes sources principales
  • Je suis faillible et peux faire des erreurs, je les reconnaitrai publiquement lors de la correction d’articles (et créditerai celui ou celle qui me le fera savoir) – pas pour des fautes d’orthographe non plus 😉 il n’y a pas d’intérêt.

J’aimerais votre avis sur mon défi :

  • est-ce une bonne idée ?
  • que souhaitez-vous que je traite ?
  • est-ce utile, avez-vous appris de mes articles ?

J’attends vos commentaires.

Partagez si vous aimez ;-)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.