Ep20 – Vaccin AstraZeneca et thromboses, épilogue

Vaccin validé

L’Agence Européenne du Médicament (EMA) a rendu son avis. Et en tout cas, pour le moment. Et voici les conclusions : Le vaccin est sûr et efficace. Alors quoi en penser ?

Cet article fait partie d’une série

Je me suis lancé le défi de publier 31 articles en mars 2021 pour faire un tour d’horizon de la science. Celui-ci est le vingtième publié (le premier est le sommaire du défi visible ici)

La science a tranché, mais comment ?

En faisant une relecture de tous les cas détectés de thromboses chez les vaccinés récents. Et le lien de causalité n’a pas été retenu.

C’est quoi, ça ? On a des thromboses chez des vaccinés et on nous dit de nous faire vacciner tranquille ?

L’étude des cas par la commission d’experts

Chaque cas recensé a été réexaminé par les experts de l’EMA et ils ont cherché un lien de causalité entre thromboses et vaccination. Mais aucun lien n’est établi. Il reste une corrélation qui peut avoir plusieurs origines.

Dans tous les cas, le « service rendu » du vaccin est extrêmement plus important que les effets indésirables. Le protocole d’administration (COVID-19 Vaccine AstraZeneca : EPAR – Product information (PDF/242.13 KB) (updated)) précise que les patients doivent être informés de devoir consulter dès l’apparition d’un trouble … donc, la précaution d’un suivi renforcé et d’une information patient est à ce stade suffisante pour prendre en charge efficacement le risque de thromboses.

Ne pas confondre corrélation et causalité

La corrélation est le fait que des données différentes aient un comportement lié,

  • soit positif, les données suivent une même progression (exemple poids et taille)
  • soit négatif, les données évoluent ensemble mais en sens inverse (exemple nombre d’abeilles et quantité de glyphosate utilisé)

Corrélation, c’est simple à définir. Par contre la définition de base ne s’intéresse pas à quoi cause quoi. Ça c’est la causalité.

Le souci avec ces notions, c’est que s’il y a causalité, alors il y a corrélation. Et pas forcément l’inverse !

S’il pleut, la route est mouillée. Causalité : la route est mouillée par la pluie et à chaque fois qu’il pleut, la route est mouillée.

La route est mouillée donc il a plu, c’est faux ! Il peut avoir plu ou on a arrosé les plantes en bord de route ou bien un camion a perdu de l’eau sur la route ou encore une canalisation est rompue sous la route… Pas de causalité dans ce sens !

Les corrélations quand à elles sont liées soit à

  • une causalité : (A) entraine (B) ou (B) entraine (A)
  • une boucle rétroactive : (A) entraine (B) qui entraine (A) qui entraine (B)…
  • un hasard statistique : (A) évolue indépendamment de (B) mais leurs évolutions se ressemblent.
  • un facteur confondant : (A) et (B) sont causés par (C) un facteur commun

AstraZeneca et thromboses ont un facteur confondant : l’âge et les comorbidités des vaccinés

C’est ce qu’on avait suggéré avant-hier LIEN, confirmé par un consensus d’experts. On n’est pas si mauvais que ça en esprit critique.

Mais attention ! La suspension du jugement n’est efficace que si on sort d’un raisonnement panglossien !

Quoaaa ? C’est quoi encore ça ! C’est facile de paraitre érudit en sortant des mots comme ça que je ne suis même pas sur que tu comprennes !!!

Pas de panique, j’explique !

Raisonnement panglossien

Le nom vient de Panglosse, personnage de Candide de Voltaire.

Le schéma est le suivant :

  • on trouve un scénario attractif (pour des raisons personnelles, culturelles, émotives…) par exemple : il faut se méfier des vaccins, c’est surtout un business.
  • alors on fait du « cherry picking »… Quoaaaa ? AH NON ! J’explique et tu râles après ! C’es à dire que comme pour la cueillette des cerises, on choisit les meilleurs fruits en ignorants les tachés, trop verts, trop mûrs… C’est à dire que seuls les informations, arguments, études qui vont dans le sens de notre scénario seront consultés. Les autres seront ignorés. Dans notre exemple : les vaccins causent des thromboses…
  • enfin, on se conforte dans notre scénario puisque toutes les « preuves » qu’on a trouvé vont en ce sens. Exemple : les vaccins sont à éviter, la preuve : ils forment des thromboses.

C’est un raisonnement à rebours : on infère d’abord un scénario puis on cherche à le confirmer.

Le problème, c’est qu’en suspendant son jugement, on devrait partir d’observations variées et vérifiables : le vaccin protège contre le COVID, il provoque des syndromes grippaux, le COVID fait plus de dégâts que le vaccin, il y a une corrélation faible entre vaccin et thromboses (quelques cas par millions). Ensuit il faut soupeser chaque information :

1 Le COVID fait beaucoup de dégâts (santé, décès, économie, vie sociale…)

2 Le vaccin est la seule solution durable contre le COVID

3 Le vaccin est efficace

4 Il existe des effets secondaires du vaccin

5 Parmi ces effets secondaires, il y a une corrélation faible avec des thromboses

Ceci permet de poser OBJECTIVEMENT que se faire vacciner est la solution rationnelle à appliquer (le réel empirique, dont le virus est issu, se moquent de nos préjugés)

Après, on peut moduler son adhésion au vaccin mais sans se mentir à soi même : refuser le vaccin est un acte de foi, pas de raison. Et c’est ainsi qu’il faudrait le présenter : « Je suis contre la vaccination, en contradiction avec les faits, pour des raisons de croyances » comme le font les témoins de Jéhovah pour la transfusion, ils revendiquent un acte de foi. Et c’est respectable.

Sources

Mon défi : Tour d’horizon de la science en 30 jours

Les règles que je me suis fixées :

  • Je publie un article par jour pendant le mois de mars 2021
  • Je traite de la méta question de LA science
  • Je fournis mes sources principales
  • Je suis faillible et peux faire des erreurs, je les reconnaitrai publiquement lors de la correction d’articles (et créditerai celui ou celle qui me le fera savoir) – pas pour des fautes d’orthographe non plus 😉 il n’y a pas d’intérêt.

J’aimerais votre avis sur mon défi :

  • est-ce une bonne idée ?
  • que souhaitez-vous que je traite ?
  • est-ce utile, avez-vous appris de mes articles ?

J’attends vos commentaires.

Partagez si vous aimez ;-)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.